samedi 26 janvier 2008

Essaimage

De fin août à mi novembre, on peut assister au vol nuptial. C’est la période ou les sexuées gavées par les ouvrières durant l’été vont prendre leur envol. Globalement ce vol est précédé d’un épisode pluvieux et se situe en fin de journée, au crépuscule. Les princesses vont à la rencontre des mâles précédemment sortis.
Les ouvrières fortement excitées incitent les sexués par titillement à s'envoler:





Par leurs phéromones émises ils attirent les futures reines sur un terrain de rencontre entre nids. Le déclenchement est simultané, les phéromones sexuelles portant sur de grandes distances. L’accouplement s’effectue dans les airs, une femelle pouvant s’accoupler avec plusieurs mâles simultanément jusqu’à remplir sa spermathèque. Celle-ci lui permettra de tenir plusieurs années sans connaître d’autres accouplements.




Et s'il faut se désaltérer avnt l'envol, elles ne s'en privent pas. Les chances de vols nuptiaux sont plus grandes avant, pendant une pluie.


video


La prédation est alors grande, les martinets, chauve-souris principalement profitant de cet apport de nourriture en dévorant leur gastre en plein vol.


video

Une fois accouplée en vol, la princesse se coupera les ailes et ira se chacher dans des gales ou autres cachettes dans du bois.

Aucun commentaire: